Alice on the roof

Les jeunes filles de 2018 débarquent dans un drôle de monde. Certaines en rient, d’autres le contournent ou s’y frottent. Alice on the roof ne choisit pas. Ce monde, elle l’observe, assise sur le bord d’un petit toit imaginaire et brinquebalant. Pour en faire des chansons. Des chansons à son image, tantôt légères et moqueuses, tantôt oniriques ou mélancoliques. Alice n’est pas prête à descendre du toit. Alors on grimpe.

Vidéo

Réseaux sociaux